Nous contacter
Terrasse Nature

Terrasses en Bois de Qualité

Installation - Fourniture

Terrasses Garanties 10 ans
Extrait n°1 du Guide d'Application du DTU 51.4 Terrasse Bois
"Continuité en bout de lame"
Extrait du guide d'application du DTU 51.4 Platelage Extérieurs Bois
Chapitre 1.1.1.1 Continuité en bout de lame


La question est de savoir, quand deux lames sont mises bout à bout, s'il faut laisser des espaces entre les bouts de lame, et si oui, de quelle valeur ?

Le DTU recommande pour les platelages de type 1 (destinés aux particuliers), un espace de 1 mm pour les bois de plus de 600 kg /m3, c'est à dire principalement les bois exotiques. Les bois moins denses (typiquement les résineux) peuvent être mis en contact. Pour les platelages de type 2 (ERP), le DTU précise que l'espace devrait être  de l'ordre de 4-5 mm.

La question doit s'envisager sous trois angles.

1. Du point de vue de l'aspect, il est évident que les espaces laissés entre les bouts de lame sont peu esthétiques. C'est la raison pour laquelle, à 99%, les terrasses installées à l'heure actuelle sont posées sans espacements entre les bouts de lame.

2. Du point de vue du travail du bois (retrait / gonflement), on est dans le cadre du retrait radial (dans le sens de la longueur). Le bois travaille très peu dans ce sens. Si vous fixez vos lames avec les bouts accolés, il n'y pas de risque que le gonflement vienne soulever ou abimer votre terrasse. Un léger retrait peut se produire et doit être accepté. Ce retrait même s'il n'était pas souhaité au départ, va dans le sens du DTU puisqu'il crée un espacement entre les bouts de lame.

3. Du point de vue de la salubrité et de la durabilité de la terrasse, la question est plus controversée. Comme on l'a vu, le DTU 51.4 recommande de laisser un espace entre les bouts de lame.
La raison est la suivante : l'endroit où les lames s'aboutent, (appelé point singulier) est un point de rétention d'eau ; surtout si les deux lames reposent sur une même lambourde et dans l'absolu, il y un risque qu'à ce point, puissent se développer les moisissures.

Le point de vue de Terrasse Nature est le suivant :
  • Les espaces entre les bouts de lames sont particulièrement inesthétiques et les clients, à juste titre ne les acceptent pas (même si in fine, ils doivent accepter un léger espacement qui se crée naturellement du fait du retrait du bois).
  • Chez Terrasse Nature, sauf prescription du strict respect du DTU pour les terrasses publiques, nous posons les lames accolées, mais :
* Nous utilisons des bois exotiques de qualité
* Nous posons de la bande bitumineuse sur les lambourdes, ce qui diminue sensiblement le risque de rétention d'eau.
* Nous conseillons de toujours utiliser des bois de classe 4
Cependant, nous précisons au client que les phénomènes suivants peuvent apparaitre en bout de lame et doivent être acceptés :
  • Léger retrait après la pose,
  • Formation de taches d'eau ou partie un peu plus foncés (séchage plus long à cet endroit),
  • Fines gerces ponctuelles, notamment au point de percement.

Remarques importantes :

  • Les lames de terrasse en bois composite (mélange bois/polymère) se dilatent énormément dans tous tous les sens. Il est impératif de respecter les notices de pose des fabricants et de respecter les espacements conseillés.
  • Les bois NON classe 4 sont évidemment moins durables que les bois Classe 4. Nous ne conseillons pas d'utiliser les bois de classe 2, 3 ou 3b, pour des terrasses extérieures de qualité. A fortiori, en cas d'utilisation de ces bois, il vaut mieux prendre le maximum de précautions et réaliser une conception drainante, au sens du DTU 51.4
  • Certains bois chauffés ou avec des traitements autoclave de mauvaise qualité, peuvent se dégrader plus vite que des bois certifiés Classe 4. Si vous décidez malgré tout d'utiliser ces bois, soyez conscient des risques encourus sur la durabilité et la salubrité de votre terrasse en bois.